Egalité hommes-femmes : Marlène Schiappa met les mauvais élèves au piquet

  • Publié le: vendredi 15 septembre 2017

La rentrée ne s’est pas spécialement bien passée pour les entreprises Sartorius Stedim Biotech et Maurel & Prom. Toutes deux mauvaises élèves dans le classement de l’égalité professionnelle hommes-femmes, les entreprises ont été publiquement épinglées par Marlène Schiappa, la secrétaire d’état en charge de l’égalité entre les hommes et les femmes.

La question de l’égalité hommes-femmes est plus que jamais d’actualité, tant du point de vue sociétal qu’en ce qui touche au monde professionnel. La secrétaire d’état Marlène Schiappa a ainsi donné un grand coup d’accélérateur récemment avec deux initiatives : la première est un projet de loin qui consiste à faire du harcèlement de rue un délit punissable par la loi ; l’autre consiste à mettre en place des journées de sensibilisation à l’agalité hommes-femmes dans les entreprises. La première de ces journées destinées aux grandes entreprises avait lieu début septembre, pourtant toutes les entreprises invitées n’ont pas répondu à l’appel.

Arrivées parmi les dernières dans le classement de l’agalité hommes-femmes établi par l’état français, Sartorius Stedim Biotech et Maurel & Prom n’ont pas répondu à l’invitation de la secrétaire d’état qui n’a pas tardé à envoyer un message fort : elle a publiquement annoncé les mauvais résultats de ces deux entreprises en matière d’égalité professionnelle. Une tactique de transparence baptisée le « name and shame » (nommer et faire honte) qui vient des pays anglo-saxons et qui vise principalement à mettre à mal la réputation de l’entreprise. Si l’initiative peut sembler pour le moins agressive, la secrétaire d’état précise qu’il s’agit surtout de mettre les dirigeants d’entreprises devant leurs responsabilités. Pour elle « ce n’est pas souvent par misogynie, c’est plus souvent par manque d’intérêt » que les entreprises ne s’engagent pas en faveur de l’égalité des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Carrefour vend désormais des « légumes interdits »

    Depuis deux jours, le gréant de la distribution française Carrefour a mis en vente dans ses rayons des fruits et des légumes interdits. Pas de quoi avoir peur, il ne s’agit pas de produits impropres à la consommation : ces

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les