Alzheimer : une adolescente invente une application pour aider les malades

Alzheimer-application
  • Publié le: mercredi 14 février 2018

Une adolescente a mis au point une application pour aider sa grand-mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, à se souvenir des visages et des noms de ses proches. L’idée, très simple, a séduit des médecins qui travaillent au développement de cette application pour aider un plus grand nombre de patients.

L’histoire a tout d’un conte de fée Disney, et pourtant elle est bien réelle : Emma Yang, une jeune américaine de seulement quatorze ans, a eu l’idée de créer une application pour aider sa grand-mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, dans sa vie de tous les jours. A cause de sa pathologie, la vieille dame rencontre quotidiennement des troubles de la mémoire, et elle a souvent beaucoup de mal à se rappeler d’un visage ou du nom des personnes. L’application mise au point par Emma Yang repose sur un principe très simple : celui de la reconnaissance faciale. Baptisée Timeless, l’application permet aux utilisateurs de se souvenir des leurs proches mais aussi des tâches à faire, comme prendre ses médicaments par exemple ou se rendre à un rendez-vous avec le médecin. L’application est gérée avec l’aide du personnel médical.

L’idée a séduit des scientifiques qui voient là une opportunité pour mieux accompagner les malades d’Alzheimer. Ils ont pris le relais d’Emma pour perfectionner son application grâce à un travail de recherche avancée. Pour compléter ce projet, le groupe de travail a fait appel au financement participatif : il doit réunir 50 000 dollars pour finaliser l’application avant son déploiement auprès du grand public. Et le projet Timeless a pu bénéficier de la meilleure publicité qui soit : Bill Gates a félicité la jeune Emma pour son idée via un commentaire sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • SoUse : l’économie participative a son moteur de recherche

    Grâce au financement de la Maif, le moteur de recherche SoUse a été lancé il y a quelques mois. Son but : rendre plus visible les acteurs de l’économie participative et circulaire afin de mieux accompagner les clients dans leurs recherches.