Le budget participatif : les citoyens sont appelés à voter

  • Publié le: vendredi 13 avril 2018

Dans le cadre du Plan Climat voulu par Nicolas Hulot, les citoyens français sont appelés à se prononcer afin de choisir comment attribuer le budget participatif mis en place par le gouvernement. Ils ont un mois pour voter pour leurs projets coups de coeur.

Economie circulaire, biodiversité, énergie : les français ont un mois entier pour prendre connaissance de tous les projets présentés dans les trois grandes catégories de la transition écologique et solidaire. En jeu : trois millions d’euros, qui seront attribués aux projets qui auront attiré le plus de suffrages. Une initiative originale pour apporter un peu d’économie solidaire et sociale au sein même du budget de fonctionnement de l’état.

Un budget participatif de 3 millions d’euros

Cette initiative a été voulue par Nicolas Hulot dans le cadre de son grand Plan Climat. A partir du 12 avril et jusqu’au 11 mai, il invite les français à se rendre le site internet du Ministère de la transition écologique et solidaire pour prendre connaissance de tous les projets sélectionnés. Au départ, 1 200 projets ont été déposés au ministère par des ONG ou des start-ups. Trois jurys ont ensuite effectué un tri afin de ne sélectionner que 400 projets. Désormais, c’est aux français qu’il revient de faire un choix. Les 50 projets les plus plébiscités par les votes bénéficieront d’un financement grâce au budget de 3 millions d’euros débloqués par le gouvernement.

En France, c’est la première fois que le concept de budget participatif est utilisé à l’échelle nationale. Toutefois, il est de plus en plus utilisé à l’échelle locale par les communes qui souhaitent lancer des consultations pour financer des projets de transition énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux