La balle RSE est dans le camp du rugby

  • Publié le: vendredi 12 février 2016

Le club de rugby amateur de Blagnac vient de mettre en place une commission de développement durable. Il devient ainsi le premier club sportif français à s’engager dans une démarche RSE.

C’est un air de révolution qui flotte sur la pelouse du Blagnac Sporting Club, en Haute Garonne. Les responsables du club ont décidé de s’engager sur la voie du RSE en ouvrant une commission de développement durable qui sera chargée de piloter les projets responsables du club. Une innovation d’autant plus louable qu’elle est inédite en France, où aucun club professionnel n’a jamais pris ce genre d’engagements jusqu’ici.

Avec ce projet, le club de Blagnac va déployer toute une stratégie visant à diminuer son empreinte carbone : meilleure gestion de l’énergie et de l’eau, tri sélectif… Mais c’est aussi l’occasion d’inscrire le club dans une initiative citoyenne plus large. Le club invite ainsi à ses matchs des écoles, des maisons de retraite, des associations et conseils de quartier. Il est aussi engagé dans le développement d’une attitude respectueuse des parents sur le bord du terrain.

Pour transformer l’essai, il faudra encore que le club de Blagnac obtienne la labellisation ISO 26 000, ce qui serait une première pour un club.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports