Baisse historique des émissions de CO2 au Royaume-Uni

  • Publié le: vendredi 10 mars 2017

Au Royaume-Uni, les mesures prises en faveur de la transition énergétique commencent déjà à porter leurs fruits. Après avoir pris le virage des énergies renouvelables et diminué sa consommation de charbon, le pays enregistre une diminution historique de ses émissions de CO2 pour l’année 2016.

2016 aura été un tournant pour la consommation énergétique au Royaume-Uni. En une seule année, les émissions de CO2 ont baissé de 6%. Le chiffre semble modeste, et pourtant il s’agit d’une baisse particulièrement significative. En comparant les données historiques, on s’aperçoit que le Royaume-Uni est ainsi revenu à son niveau de pollution le plus bas depuis 1894 !

Cette baisse historique s’explique par les différentes mesures prises par le gouvernement britannique afin d’accélérer la transition énergétique. Le levier principal a été l’entrée en vigueur d’une taxe carbone : les entreprises doivent payer 18 livres sterling pour chaque tonne de C02 rejetée dans l’atmosphère. De quoi dissuader les pratiques particulièrement polluantes. Et la première victime de cette mesure a été la consommation de charbon : après avoir déjà baissé en 2014 et 2015, la consommation de charbon au Royaume-Uni a encore connu une baisse de 52% sur l’année 2016. Avec son niveau de consommation le plus bas, le charbon a donc moins pesé sur le bilan carbone du pays. Dans le même temps, les énergies renouvelables ont continué de se développer à tel point qu’aujourd’hui, le parc éolien a dépassé le charbon en terme de puissance générée. Seul point noir au tableau : malgré une baisse généralisée de la pollution au Royaume-Uni, certaines zones sensibles, comme Londres, continuent de voir leur taux de pollution annuel augmenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports