Pollution atmosphérique : Londres fait pire que Paris

  • Publié le: mardi 10 janvier 2017

La capitale du Royaume-Unis connaît une véritable crise en matière de pollution atmosphérique : depuis le début de l’année, elle a déjà atteint son taux maximum de pollution. Une mauvaise nouvelle pour les habitants mais encore plus pour les autorités locales qui ne parviennent toujours pas à lutter contre la pollution.

Londres est en plein brouillard, et ce n’est pas du à l’humidité. En l’espace de cinq jours seulement, la ville a dépassé son taux maximal de pollution atmosphérique pour toute l’année 2017. A Londres, les relevés du seuil de pollution ont lieu automatiquement toutes les heures. Ils sont pris à différents lieux stratégiques de la ville afin de bien rendre compte de la qualité de l’air générale de la capitale. En théorie, le seuil maximum de pollution à l’azote ne doit pas être dépassé plus de dix-huit fois dans une année complète. Problème : ce seuil d’alerte a été atteint en seulement cinq jours entre le 1e et le 5 janvier 2017.

Londres est connue pour être une ville particulièrement polluée. C’est d’ailleurs pour mieux lutter contre ce fléau que plusieurs mesures avaient été prises pour restreindre la circulation dans la ville, limitant l’accès de certaines zones aux seuls véhicules autorisés. Mais les mesures prises ne suffisent plus. Chaque année, les spécialistes estiment que la mauvaise qualité de l’air londonien est responsable de près de 6 000 décès prématurés. Et si le dernier maire en exercice, Boris Johnson, est accusé par les associations écologistes de n’avoir pas fait assez pour lutter contre le problème, le nouveau maire Sadiq Khan entend bien progresser sur le dossier. Il a déjà annoncé qu’il prendrait de nouvelles mesures pour améliorer la qualité de l’air au cours de l’année 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports