Pollution atmosphérique : Londres fait pire que Paris

  • Publié le: mardi 10 janvier 2017

La capitale du Royaume-Unis connaît une véritable crise en matière de pollution atmosphérique : depuis le début de l’année, elle a déjà atteint son taux maximum de pollution. Une mauvaise nouvelle pour les habitants mais encore plus pour les autorités locales qui ne parviennent toujours pas à lutter contre la pollution.

Londres est en plein brouillard, et ce n’est pas du à l’humidité. En l’espace de cinq jours seulement, la ville a dépassé son taux maximal de pollution atmosphérique pour toute l’année 2017. A Londres, les relevés du seuil de pollution ont lieu automatiquement toutes les heures. Ils sont pris à différents lieux stratégiques de la ville afin de bien rendre compte de la qualité de l’air générale de la capitale. En théorie, le seuil maximum de pollution à l’azote ne doit pas être dépassé plus de dix-huit fois dans une année complète. Problème : ce seuil d’alerte a été atteint en seulement cinq jours entre le 1e et le 5 janvier 2017.

Londres est connue pour être une ville particulièrement polluée. C’est d’ailleurs pour mieux lutter contre ce fléau que plusieurs mesures avaient été prises pour restreindre la circulation dans la ville, limitant l’accès de certaines zones aux seuls véhicules autorisés. Mais les mesures prises ne suffisent plus. Chaque année, les spécialistes estiment que la mauvaise qualité de l’air londonien est responsable de près de 6 000 décès prématurés. Et si le dernier maire en exercice, Boris Johnson, est accusé par les associations écologistes de n’avoir pas fait assez pour lutter contre le problème, le nouveau maire Sadiq Khan entend bien progresser sur le dossier. Il a déjà annoncé qu’il prendrait de nouvelles mesures pour améliorer la qualité de l’air au cours de l’année 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Convivialité au travail : des applis qui aident les RH

    Parmi les nombreux axes de développement de la RSE au sein de l’entreprise, la convivialité au travail est souvent listée comme le critère qui préoccupe le plus les salariés. Et désormais, pour développer des activités et sensibiliser tous les employés,

le Coin ESS

  • Je donne, l’application qui facilite les dons

    La Start-up ItiQiti vient de lancer une plateforme de don en ligne. Le site s’appelle sobrement Je donne et il propose de mettre en relation en quelques clics seulement les donateurs avec des associations. L’idée de départ derrière le projet