Le Fonds vert pour le climat est prêt à agir

  • Publié le: lundi 9 novembre 2015

Crée lors du sommet de Copenhague en 2009, le Fonds vert pour le climat a pour but de centraliser l’argent accordé par les pays développés pour financer des projets en faveur du climat dans les pays pauvres. Une initiative ambitieuse qui a eu un peu de mal à se mettre en place. Désormais, les fonds ont été récoltés, et le Fonds vert se met en ordre de bataille : il vient d’annoncer les premiers projets qui seront financés.

L’annonce a été faite vendredi dernier : le Fonds vert pour le climat a sélectionné huit projets pour la défense du climat qui recevront des financements dès 2016. Au total, 168 millions de dollars seront débloqués pour mettre en place des programmes visant à lutter contre les conséquences du changement climatique. Une somme récoltée auprès de 35 pays donateurs parmi lesquels la France. Des pays des quatre coins du globe sont concernés : un programme de gestion des eaux usées aux Fidji, la lutte contre la salinisation des terres au Sénégal, le soutien des populations vulnérables au Malawi grâce à des systèmes de prévention des phénomènes météorologiques…

Pour choisir ces huit premiers projets, le Fonds vert a examiné plus d’une trentaine de dossiers. Preuve que les pays les plus vulnérables comptent plus que jamais sur le soutien des pays riches pour faire face au danger du changement climatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Orangina muscle sa stratégie RSE

    En moins de deux ans, le groupe français Orangina a réussi un pari ambitieux : repenser complètement sa stratégie RSE en améliorant non seulement son bilan carbone mais aussi le bien-être de ses salariés. Après avoir investi 100 millions d’euros

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports