Fin des avantages pour le diesel en entreprise

  • Publié le: mardi 8 décembre 2015

Ce n’est pas une décision anodine : vendredi dernier, l’Assemblé nationale a adopté un amendement visant à effacer l’avantage fiscal accordé aux entreprises qui choisissaient des véhicules diesel pour leur activité.

Jusqu’à aujourd’hui, les entreprises bénéficiaient d’une incitation financière pour choisir des véhicules diesel dans leur flotte : la TVA sur le carburant diesel leur était reversée à hauteur de 80% pour les véhicules particuliers (les voitures des collaborateurs) et dans son intégralité pour les véhicules utilitaires. Un coup de pouce non négligeable qui avait permis au diesel de se tailler la part du lion dans les flottes professionnelles. Mais les jours fastes du diesel seront bientôt derrière lui puisque l’amendement de l’Assemblée nationale prévoit que les véhicules essence bénéficient à l’avenir du même traitement. Une transition en douceur est prévue : en 2016 la TVA sur l’essence sera reversée à hauteur de 40%, puis à hauteur de 80% l’année d’après.

Cette décision est encore un revers important pour le diesel en France. Pointé du doigt par le gouvernement comme par les écologistes car il est trop polluant, le diesel a aujourd’hui un avenir incertain. Et dans son sillage, c’est tout le secteur automobile qui va devoir se préparer à ce changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Orangina muscle sa stratégie RSE

    En moins de deux ans, le groupe français Orangina a réussi un pari ambitieux : repenser complètement sa stratégie RSE en améliorant non seulement son bilan carbone mais aussi le bien-être de ses salariés. Après avoir investi 100 millions d’euros

le Coin ESS

  • Je donne, l’application qui facilite les dons

    La Start-up ItiQiti vient de lancer une plateforme de don en ligne. Le site s’appelle sobrement Je donne et il propose de mettre en relation en quelques clics seulement les donateurs avec des associations. L’idée de départ derrière le projet