Les investisseurs croient en la valeur de la RSE

  • Publié le: vendredi 7 juillet 2017

Les critères de RSE sont de plus en plus étroitement liés au monde de la finance. Plusieurs fonds de placement ont récemment modifié leur stratégie et abandonné certaines entreprises au motif que les critères éthiques et environnementaux n’étaient pas assez respectés. Les ONG sont d’ailleurs nombreuses à faire pression sur les investisseurs pour qu’ils s’orientent vers des placements plus responsables. Une tendance à l’investissement responsable qui commence à prendre de l’ampleur, d’autant que le monde de la finance suit avec beaucoup d’intérêt la viabilité des placements liés à la RSE.

L’étude annuelle de The Investing Enlightment donne le ton en matière de tendances pour les investissements. Les résultats de 2017 prouvent que la RSE est désormais bien installée dans le portefeuille des investisseurs. Ils sont de plus en plus nombreux à choisir leurs produits de placement en fonction des critères de responsabilité sociétale des entreprises. L’étude a été menée sur 1 600 gestionnaires de fonds qui représentent au total 62 000 milliards de dollars d’investissements dans le monde. Il ressort de l’étude que 65% des investisseurs sondés sont confiants dans le fait que l’engagement RSE n’implique pas une baisse de la performance financière. Ils vont même plus loin : 62% estiment qu’une stratégie de placement qui intègre des critères de RSE est un bon moyen d’atteindre la performance financière à long terme. Loin de considérer la RSE comme un frein au développement financier, il semblerait donc que les investisseurs la considèrent au contraire comme une véritable opportunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Google atteindra les 100% d’énergies vertes avant 2019

    Alors que la COP23 a ouvert ses portes la semaine dernière en Allemagne, il semble désormais évident que les résultats en matière de transition énergétique passeront en priorité par le secteur privé plutôt que par les engagements politiques des nations.

le Coin ESS