Greenpeace obtient un accord sans précédent pour protéger l’Arctique

  • Publié le: mardi 7 juin 2016

L’ONG internationale Greenpeace vient de remporter une victoire historique en matière de protection de l’environnement : la signature d’un accord avec plusieurs entreprises pour protéger la zone arctique contre la pêche industrielle.

La zone arctique est grande comme deux fois la superficie de la France, et pourtant le flou juridique le plus grand règne sur ses eaux internationales. Pour empêcher toute dérive de la part des bateaux de pêche qui travaillent dans ces eaux, Greenpeace espérait depuis longtemps réussir à protéger la zone. C’est aujourd’hui chose faite, mais l’accord n’est pas venu de pays, il a été directement signé avec des entreprises de l’industrie alimentaire. McDonald’s, Iglo et Tesco sont parmi les signataires de cet accord sans précédent pour une politique responsable en faveur du respect de l’environnement.

Concrètement, l’accord prévoit que les entreprises s’engagent à ne pas acheter de poisson pêché dans la zone protégée. Un moyen efficace de dissuader les pêcheurs d’aller puiser dans les réserves de poissons de la zone arctique. De toutes les espèces, c’est la morue qui est la plus concernée puisqu’il s’agit à l’heure actuelle du poisson le plus pêché en arctique. Les experts estiment que 70% de la morue transformée par l’industrie alimentaire est pêchée dans cette zone. C’est justement à cause de la trop grande activité que l’arctique est aujourd’hui menacé. Plusieurs espèces animales, comme l’ours polaire et la baleine boréale, sont aujourd’hui menacées d’extinction.

C’est la première fois qu’un tel accord est signé entre Greenpeace et plusieurs entreprises afin de prendre des mesures concrètes en matière de RSE et de protection de l’environnement. Cet accord est d’autant plus important que les entreprises signataires se sont engagées de leur plein gré, témoignant ainsi de leur volonté de mettre en place des stratégies eco-responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

  • The North Face mise sur le recyclage

    Après avoir été l’une des premières grandes marques à s’intéresser à la collecte de vêtements à recycler, The North Face devient la première marque à proposer d’acheter des vêtements réparés dans ses magasins. Quelques mois après avoir été pointée du doigt

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement