USA/Canada/Mexique : une triple alliance pour le climat

  • Publié le: mardi 5 juillet 2016

Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique se sont entendus, fin juin, sur les modalités de la lutte contre le changement climatique. A eux trois, les pays comptent bien lancer un plan de grande envergure pour permettre la montée en puissance des énergies alternatives et limiter dans les années à venir les émissions de gaz à effet de serre.

L’union fait la force. Afin de défendre son plan de transition énergétique, le président américain Barack Obama n’a pas hésité à aller chercher des soutiens parmi les pays frontaliers des Etats-Unis. Des pays qui sont également très concernés par les conséquences du réchauffement climatique. Après avoir déjà conclu une entente sur le méthane avec le Canada en mars dernier, le président américain c’est rendu fin juin à Ottawa, au Canada, pour rencontrer ses homologues, le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président mexicain Enrique Pena Nieto.

Ce sommet à trois pays avait pour but de mettre en place un programme coordonné afin de lutter efficacement contre la pollution, avec au cœur des préoccupations la question de l’énergie. Car si le continent nord-américain possède quelques ressources de pétrole, c’est surtout le charbon qui était exploité jusqu’à présent. Dans l’optique de la fin des énergies fossiles, les trois pays veulent absolument développer une politique ambitieuse pour déployer des infrastructures moins polluantes avec assez de rendement pour fournir de l’énergie à toute la population.

A l’issue de leur rencontre, les chefs d’état ont dévoilé un plan climat qui doit permettre d’atteindre 50% d’énergies propres pour leur production électrique à l’horizon 2025. Pour parvenir à ce but ambitieux, les états vont devoir réorganiser leur production électrique en investissant de manière importante sur les sources d’énergies alternatives. Le plan commun met aussi l’accent sur la nécessite de mettre au point des moyens de capter et séquestrer le carbone afin de limiter les gaz à effet de serre. Enfin, le nucléaire apparaît comme une piste pour augmenter rapidement la part des énergies propres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les