La Déclaration des Droits de l’Humanité : un préambule à la COP 21

  • Publié le: mercredi 4 novembre 2015

Le sujet n’est pas nouveau puisqu’il avait d’abord été soulevé par l’UNESCO en 1997 : la génération actuelle a des responsabilités vis-à-vis des générations futures. Et ces responsabilités devraient faire l’objet d’un engagement écrit. C’est désormais chose faite avec la publication, lundi 2 novembre, de la Déclaration des Droits de l’Humanité.

C’est la France qui est à l’initiative de ce projet qui doit servir de préambule à la COP 21. Corinne Lepage avait été chargée par le président François Hollande de mener un groupe de travail dans le but de rédiger un texte qui listerait les droits et devoirs des pays et des individus afin de préserver l’Humanité, et notamment son habitat naturel. La déclaration liste ces droits et devoirs, mais elle pose aussi quatre principes fondamentaux et ambitieux : le principe de responsabilité, d’équité et de solidarité (agir pour la sauvegarde de l’Humanité et de la planète) ; le principe de dignité de l’Humanité (satisfaction des besoins, reconnaissance des droits) ; le principe de continuité de l’existence de l’Humanité (sauvegarde du vivant, humain et non-humain) ; et principe de non-discrimination (préservation des ressources pour les générations futures).

Le Président français espère récolter le maximum de signatures lors du sommet pour le climat afin de donner d’avantage de poids à cette déclaration de principe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les