La Déclaration des Droits de l’Humanité : un préambule à la COP 21

  • Publié le: mercredi 4 novembre 2015

Le sujet n’est pas nouveau puisqu’il avait d’abord été soulevé par l’UNESCO en 1997 : la génération actuelle a des responsabilités vis-à-vis des générations futures. Et ces responsabilités devraient faire l’objet d’un engagement écrit. C’est désormais chose faite avec la publication, lundi 2 novembre, de la Déclaration des Droits de l’Humanité.

C’est la France qui est à l’initiative de ce projet qui doit servir de préambule à la COP 21. Corinne Lepage avait été chargée par le président François Hollande de mener un groupe de travail dans le but de rédiger un texte qui listerait les droits et devoirs des pays et des individus afin de préserver l’Humanité, et notamment son habitat naturel. La déclaration liste ces droits et devoirs, mais elle pose aussi quatre principes fondamentaux et ambitieux : le principe de responsabilité, d’équité et de solidarité (agir pour la sauvegarde de l’Humanité et de la planète) ; le principe de dignité de l’Humanité (satisfaction des besoins, reconnaissance des droits) ; le principe de continuité de l’existence de l’Humanité (sauvegarde du vivant, humain et non-humain) ; et principe de non-discrimination (préservation des ressources pour les générations futures).

Le Président français espère récolter le maximum de signatures lors du sommet pour le climat afin de donner d’avantage de poids à cette déclaration de principe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer